Le Shadynook Inn

 

Les lots 1, 2 et 3 du rang D, canton de Clyde, soit tout le secteur au sud du lac Mercier des deux côtés du lac, ont été attribués à l’Hon. Honoré Mercier en 1892.

Les lots ont par la suite été acquis par Bénoni St-Jean, un menuisier et cultivateur du canton Clyde. Le 18 juillet 1902, il vend ces trois lots à Jérémie Bonnier dit Laplante, un cultivateur du même endroit.

BAnQ-rang D, E canton Clyde 1889

 

Ce dernier vend toute la partie ouest des 3 lots à Joseph Robert, un cultivateur de St-Jovite, le 4 août 1903.

Les lots 1, 2 et 3 sont défrichés et cultivés, puis subdivisés. L’ancien chemin public qui traverse les lots  et mène vers Labelle est connu comme le « chemin Bisson » (l’actuel ch. du lac Mercier).

Charles Williams acquiert de Joseph Robert les parties de lots 2 et 3  du rang D.

Un ruisseau important traverse les lots, dont l’eau provient d’un petit lac plus haut dans la montagne (lac Saint-Jean). De plus, l’ancien chemin public a été relocalisé plus à l’ouest, ce qui rend la propriété particulièrement attrayante.

 

Georges Edouard Ponthieu, originaire de Paris, immigre au Canada en 1907. Le 25 mai 1912, il acquiert les lots de Charles Williams et les subdivise en plusieurs parties.

Sur une partie du lot 2-1, il érige un hôtel (boarding house) connu sous le nom « Shadinook ». En plus du bâtiment principal, plusieurs autres bâtiments prennent place.

BAnQ-Shadinook-vers-1920

 

Le 25 avril 1921, la propriété est acheté par Walter Ephraim Harrison.

  

Shadynook Inn   Collection: Société du Patrimoine SOPABIC

Kenneth Harrison a l’esprit entrepreneur. À l’âge de 17 ans, il travaille durant l’été pour ses parents : il est chargé de transporter en chaloupe les clients qui arrivent à la gare pour les amène à l’hôtel, puis les ramener à la fin de leur séjour. Il doit aussi à nettoyer les lampes à l’huile qui servent d’éclairage dans  l’hôtel.

Durant l’hiver, Ken travaille à Northern Electric à Montréal. Il réussit à obtenir de la compagnie un escompte de 50% sur la vente d’équipement électrique, ce qui lui inspire l’idée d’équiper l’hôtel de lampes électriques, lui épargnant ainsi la fastidieuse tâche de nettoyer les lampes à l’huile.

au sujet de Kenneth Harrison

 

Shady-Nook-Inn-early-view
BAnQ-La-Patrie-7-juillet-1932

 

En juillet 1932, Walter E. et Martha Harrison donnent l’hôtel et les terrains à leur fils Kenneth Harrison.

BAnQ-La-Patrie-22-juin-1933

 

En 1934, Ken doit emprunter et hypothèque l’immeuble. Cet emprunt risqué amène les parents de Ken à annuler la donation de leur patrimoine en août 1935. Walter et Martha reprennent donc le commerce pour un temps.

L’hôtel devient une  « maison de pension ». On l’appelle « la Pension Harrison« .

BAnQ-carte-postale-Shadinook

En 1935, Ken est très impliqué dans le « Club de ski Mont-Tremblant » qu’il vient de fonder.En 1938, Joe Ryan, en visite à Gray Rocks, survole la montagne de 3200 pieds avec l’avion de Tom Wheeler , accompagné par Lowell Thomas.

C’est le début du grand projet de faire de cette montagne un grand centre de villégiature. Pour Kenneth Harrison, le Club de ski deviendra sa principale activité à Mont-Tremblant en plus de diriger l’hôtel à Ste-Agathe.

 

Hôtel Windermere  et Shadynook Inn  vers 1940 Coll. Nicole Roch

 

Walter Harrison délaisse graduellement la maison de pension et vend l’immeuble en 1946.

Après quelques changements de propriétaires, l’ancien Shadinook est acheté le 11 mai 1957 par Zionist Organization of Canada.

 

Le camp Kinneret Biluim en devient le propriétaire le 6 avril 1984.

Coll. T. Borduas-Camp Kinneret 2021

  >>>  retour: